Retour au Portail d'Apprentissage

Bitcoin peut-il être piraté ?

Le réseau Bitcoin est extrêmement difficile à pirater. Cela est principalement dû à la technologie qui le sous-tend - la blockchain.

La blockchain enregistre et indexe les transactions Bitcoin, créant ainsi une base de données consultable de toutes ces transactions. Imaginez simplement un registre ou un grand livre. Cependant, contrairement aux registres traditionnels, la blockchain Bitcoin est décentralisée. Cela signifie que, plutôt que de stocker des informations sur un serveur central, une blockchain stocke les données transactionnelles à travers un vaste réseau d'ordinateurs qui vérifient et contrôlent en permanence l'exactitude des écritures.

Ce qui rend leur piratage beaucoup plus difficile. Ainsi, au lieu d'avoir à pénétrer un seul serveur central, un pirate informatique devrait compromettre 51%!o(MISSING)u plus du réseau pour compromettre les données. Imaginez que vous entriez dans une pièce et que vous trouviez un seul coffre-fort. Il pourrait y avoir beaucoup de dispositifs de sécurité, mais une fois que vous l'avez franchi, c'est gagné - vous pouvez accéder à tout ce qu'il contient. Imaginez maintenant que vous avez une centaine de salles, avec une centaine de coffres-forts différents. Toutes ont un morceau de carte à l'intérieur qui vous indique comment accéder à la chambre forte principale, et vous ne pouvez pas comprendre la carte sans en avoir plus de 51%! (MISSING)Plus dur, n'est-ce pas ?

Cependant, bien qu'il soit extrêmement difficile à pirater, en théorie, ce n'est pas impossible. Une attaque à 51%!c(MISSING)'est lorsqu'un attaquant prend le contrôle de la majorité du hashrate du réseau Bitcoin, ou de la puissance de calcul. Cela permettrait à l'attaquant de miner des blocs plus rapidement que le reste du réseau entier combiné.

Il est cependant peu probable qu'une telle attaque se produise, car elle est très coûteuse à réaliser et, par conséquent, ce sont principalement les cryptomonnaies à faible puissance de hachage qui sont susceptibles de subir ce type d'attaque. Le hashrate de Bitcoin est actuellement à un niveau record, dépassant récemment les 100 quintillions de hachages par seconde. Cela signifie que toute personne souhaitant utiliser cette méthode d'attaque aurait besoin d'une puissance de calcul extrêmement élevée pour réussir à dominer la majorité des hashrates, ce qui coûterait très cher. Depuis sa sortie en 2009, le réseau Bitcoin n'a toujours pas été piraté.

Il n’est jamais trop tard pour commencer

Achetez, stockez et apprenez-en plus sur le Bitcoin, l'Ethereum, le XRP et le Litecoin dès maintenant

Desktop Icon Apple App Store Logo Google Play Store Logo