Retour au Portail d'Apprentissage

Le Bitcoin et autres cryptomonnaies sont-ils utilisé par les criminels ?

Beaucoup pensent souvent que le Bitcoin est avant tout utilisé par les criminels, mais rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Bien que de la plupart pensent à tort que le Bitcoin serait un système anonyme, c’est en réalité tout le contraire. En effet, la totalité des transactions réalisées en Bitcoin sont transparentes et visibles par tous. Il est possible que cela prenne du temps de faire le lien entre une identité et les transactions en Bitcoin (d’où l’utilisation du terme « pseudo-anonyme » pour décrire le réseau Bitcoin), mais une fois fait, il est possible de retracer toute votre activité sur le réseau. Ce n’est donc vraiment pas judicieux de l’utiliser à des fins illégales.

Alors que le Bitcoin pourrait potentiellement devenir l’un des moyens les plus sûrs et les moins « mauvais » d'utiliser l'argent, cela ne veut pas dire que les criminels ne l’utilisent pas. Ils le font, tout comme ils utilisent de la monnaie classique. Il y a deux choses importantes sont à retenir ici. D'abord, plus la quantité de données disponibles dans l'industrie augmente, plus il devient clair que le nombre de transactions irrégulières diminue. Si l'on comparait l'ensemble de l'écosystème Bitcoin à une grande montagne, les usages illégaux ne représenteraient que quelques petits cailloux. Ensuite, comme dans tout système financier, il existe un risque impossible à éliminer, mais qui peut être réduit, et le réseau Bitcoin possède quelques-uns des meilleurs outils au monde pour cela.

Il est d’ailleurs intéressant d’établir un parallèle entre le Bitcoin et internet particulièrement vis-à-vis de tous « aspects négatifs » que les individus associent au Bitcoin. Peut-on dire qu’internet n’a que des aspects positifs ? Certainement pas. Les terroristes, les blanchisseurs d’argent et les trafiquants de drogues utilisent Facebook, Twitter et Whatsapp pour communiquer et s’organiser au quotidien. Sans parler du fait qu’au moins 5 à 30 %!d(MISSING)u trafic visible en ligne soit lié à la pornographie. Et il ne faut pas oublier le dark web où il se passe toutes sortes de choses vraiment mauvaises que nous n'allons même pas mentionner ici.

Malgré tous ces problèmes, la société lance-t-elle une démarche concertée pour tenter de bannir internet ? Pas du tout. Non pas parce que ce serait difficile à faire, mais plutôt parce que les aspects positifs sur la société dépassent largement les aspects négatifs. Pour ces mêmes raisons, nous devons donc être attentifs à la façon dont nous jugeons le Bitcoin, car la plupart des preuves suggèrent qu’il a un effet positif net aussi important, voire plus, qu’internet. Le Bitcoin, tout comme Internet, est un outil qui peut être utilisé par des personnes mal intentionnées comme bien intentionnées. Fort heureusement, la majorité des individus font partie de la deuxième catégorie.

Il n’est jamais trop tard pour commencer

Achetez, stockez et apprenez sur le Bitcoin et l’Ethereum dès maintenant.

Desktop Icon Apple App Store Logo Google Play Store Logo